Fracture !

Depuis peu, ta mémoire s’absente. Les jours se trainent, n’osant les souvenirs, de peur de trahir une image , un sourire. Le passé se mêle, s’emmêle, jouant au Tartuffe, bousculant les saisons. Il te faut trop d’efforts pour partir en souvenance, un voyage périlleux, destination confuse !

Cette empreinte, à jamais, ancrée comme une fracture, dans le passé, s’assoupit doucement dans tes mots embrouillés. Tu t’acharnes, t’entêtes à nourrir cet hier, comme un lien immortel, un partage éternel. Qui vais je reconnaître par delà mon trépas ? Que suis je sans l’indéfinissable espérance des retrouvailles sans fin ?

Des colères soudaines, quand aux bords du passé, une larme ne laisse qu’une aquarelle et quelques sentiments incertains..

Ils nous faut revenir, sans cesse t’accompagner dans cette quête impossible ces moments abimés. Ils nous faut pénétrer plus loin que l’intime, avec prudence et pudeur, affronter nos illusions, nos icônes et mêmes nos propres réalités.

Le temps est un ennemi, que, parfois l’on range dans un tiroir, mais qui sait revenir là où on l’attend le moins

Philippe De Frémontpré

( Au delà de l »innocence )