« Celui qui a pénétré le sens de la vie ne se donne plus la peine pour ce qui ne contribue pas à la vie ! »

Tchouang -tseu

Ce que craignent les mots, c’est d’être tenus à l’écart des hommes. Ils aiment être respirés avec délicatesse pour mieux apprendre ce qu’ils ont en eux !

Les yeux clos, j’envisage ‘autres chemins où les mots ont un sens. On le nomme souvent « bon » car il frappe à l’humilité, l’évidence, l’autre ! Gare à celui qui le manipule ! On oublie, souvent l’abime entre vérités et apparences et plus encore,  la véritable nature des choses. Il nous faut être vigilants et construire nos pensées en additionnant les mots, on pas en belles tournures, mais en une perception nouvelle des choses et des gens.

Laissons nos regards chasser l’illusion, laissons nos regards foudroyer l’ignorance, laissons nos regards briser les barrières de l’esprit ! De ces actes, de ce renoncement raisonné, de cette juste réalité, enfin révélée, nous dessinerons un jardin de paix où des milliers de cœurs s’ouvriront à la connaissance et à la compassion.

Philippe De Frémontpré

( Au delà de l’innocence )