Archives pour juillet, 2018

Traces

 

 

Traces

Il y a dans ce ciel, une paix où les pensées s’effacent sans bruits . Elles s’envolent à tire mots, oubliant en leur ponctuation la fureur, la violence, la bêtise ! Hum, je respire,alors , parfois à contre sens, mais reviens , toujours sur mon chemin ! Je partage en inspiration, en expiration une humble saveur où le temps ne s’aventure pas en excuses, mais est juste là ! Je goute cette seconde avec attention, puis l’autre avec bonheur .

Comme je disais à une amie : « Il est important de retrouver les traces pour s’ancrer plus fort dans le présent  ! » Ces traces qu’elles sont elles ? l’histoire d’une famille, le sourire d’un être aimé, la main tendue juste pour accompagner , un regard où la joie transpire ! Il n’y a pas de petites ou grandes choses, des instants accumulés, des minutes sans fin où ce qui ne s’écrit pas, soupir à faire suinter la vie !

Je te respire la vie, quoiqu’il advienne, tes senteurs m’envoûtent, ta générosité m’enivre !

Philippe De Frémontpré

( Au delà de l’innocence)

Respirer

Respirer !!!

L’apaisement de l’esprit, une absolue vigilance pour ne pas sombrer !
Comme, il apparaît futile, cet indispensable dessiné chaque jour, pour nous être agréable ! Comme, elle s’avère dérisoire cette colère imbécile, ne satisfaisant qu’un moment notre égo ! Comme, elle se complaît dans un bain d’ignorance, la précieuse arrogance d’une éphémère richesse !

Je n’ai qu’un morceau d’étoffe grise, chiffonné, au parfum passé, juste là autour du cou.Il respire mes pensées doucement, cherchant en ses plis l’attention de l’instant. Ce n’est qu’une écharpe grise à peine nouée ……..oui ! Comme une vigilance pour ne pas sombrer !

Ta fortune, me dit un jour Elias, est en ces inspirations, ces expirations ! Là, où l’intime s’observe, le profond se découvre, s’apprend, la vraie nature des êtres se comprend…….Là, juste en cette paix de l’air qui te pénètre, qui te remplit, puis qui creuse ton ventre pour te rendre juste humble !

Respirer n’est pas qu’une fonction mécanique. Trop souvent, nous l’oublions, nous respirons ou plutôt nous faisons fonctionner nos poumons et cela s’arrête là ! Inspirer,expirer est bien plus que cela ! Observer sa respiration, prendre conscience de sa réalité, n’est ce pas s’assurer d’une certaine bienveillance à notre égard ? Celle-ci déborde très vite, apaise l’esprit et se partage avec notre environnement. Être conscient de notre respiration, c’est surtout respirer l’autre pour que sa souffrance en soit atténuer et disparaisse !

Ce n’est qu’une écharpe grise à peine nouée …….. Pourquoi parler d‘elle me direz vous ? Parce qu’elle est là , simplement là, témoin de tout cela !

Philippe De Frémontpré
( Au delà de l’innocence)

Haut de Page