Aujourd’hui, leçon de chose.
Dans un jardin, était une rose.

Beaucoup d’humbles voyageurs
De poètes romantiques,
D’écrivains malheureux
Firent halte, en ce lieu magique.
Happés, par tant de beauté.
Prêts à se damner !

Certains, de son parfum,
Firent sommeil.
Pavés de songes à nul autre pareil,
Senteurs imagées, en dehors du commun.
Dormir, en devient une gourmandise,
Sublime friandise !

D’autres, de ses couleurs,
En firent une toile.
Pinceaux de rêves et d’étoiles,
Glissant du pastel des yeux,
D’une amante d’un jour,
D’une amie pour toujours.

Ces derniers,enfin !
De pétales en pétales ,
Esclave de ses formes ,
De ses courbes pales ,
Mélange d’aromes,
Et de silhouettes,au féminin.

Un livre, tout en prose,
Aux pages de rose
Écrites en larmes et en joie,
En une profession de foi,
De l’éternité , en fera son destin.
Pour éclore d’amour,chaque matin !

Vincent