Si vous saviez !….

Il est beau, mon pays !

Si vous saviez ……….. !

Aller ! Asseyez vous deux minutes,

Je vous raconte…….

Il n’est pas comme les autres,

Fait de plaines arides,

De montagnes aux pentes grises,

Aux sommets si hauts,

Que la neige s’endort.

Les pierres des chemins,

Usées par l’histoire des hommes,

Laissent le pas des chevaux

Rompre le silence de la brise.

Il se peint de tant de rêves,

Accrochés aux couleurs,

Du regard d’une belle,

Dessiné sur le sable.

Dans ces yeux mi-clos,

La rudesse des saisons,

s’oublie pour un jour gagné,

A savourer le présent.

Il s’aventure en infini,

En des trésors trouvés,

au dessous d’un caillou,

dans le vol de l’oiseau.

Il se goutte à toucher le ciel,

le soir tombé aux cimes de miel,

Il s’écoute aux prières du vent,

Hissées là, par le riche, le mendiant.

Il y a dans son histoire,

Trop d’images noircies,

D’automne au goût amer,

Du vide à l’horizon !

Sur des pentes perdues

Il est des hommes de hasard,

Imaginant des mots,

A casser le soleil.

Des hommes sans richesses,

Sacrifiant la vie,

Avec la force de l’offrande

Pour écrire l’espoir.

Mais un peuple en nombres,

l’étouffe dans l’ombre,

Pervertie les âmes simples,

Souille la mémoire de l’humble.

Vincent