Un simple sac.



J’ai dans ma besace,

Du pain, un carré d’as,

Un tout p’tit bonheur,

Un fil à couper le beurre,

Une pierre de lune,

Un kilo de prunes,

Une larme de crocodile,

Les plages d’une ile.


Je trimballe mon sac,

De chemins en hamac,

Léger comme un nuage,

Dessiné sur une page.

Dans la poche devant,

Un sourire d’enfant

Cherche à s’échapper

Avec une paire de lacets.


Il y a dans une boite,

Une cigale qui boite,

Attendant la guérison,

A la fin de sa chanson.


Je trimballe mon sac,

De vagues en ressac,

Ballotté en souvenirs,

En pluie et en rires.


Par delà un soufflet,

L’horizon égaré,

S’invente un peu de bleu,

Pour des cœurs amoureux.


Poussant en un éclair,

Une fermeture de fer,

Quelques menus secrets

Au frais, vont respirer.


Je trimballe mon sac,

De montagnes en lacs,

Laissant de sous mes pieds,

Des rêves de papier.


Dans un carnet jaunissant

Au gré de l’humeur du vent,

Bien des mots enlacés,

Se meurent effacés,

Comme de doux reflets,

Par la brise, troublés.

Ils s’accrochent, ma foi,

En une image d’autrefois.


Je trimballe mon sac,

Un simple sac,

Ce n’est pas un fardeau,

Mais juste ce qu’il me faut !