Ce que l’on écrit.

Il y a des mots qui fâchent,
Quand on ne peut tourner la page.
Et des mots d’amour.
Des mots de tous les jours.
Il y a des mots d’orages,
Que l’on dit en un éclair,
Sans trop savoir à quoi çà sert.
Il y a des mots peureux,
Et des mots heureux
Idiots, tendrement,
Aimant, courageusement !
Il y a des mots rêvés
Entre deux nuages,
Comme un partage.
Parfois, des mots pleurés,
Silencieux,
Frileux.

Ils ont un sens, ces mots !
Mais un sourire, c’est tellement beau.

Il y a des mots de haine,
Qui vont jusqu’à faire de la peine.
Des mots de blasphèmes,
Souvent entre deux je t’aime.
Il y a, des mots à rire,
De désirs à mourir.
Oui ! Des mots plaisirs.
Ou rien ne sert de courir.
Il y a des mots passions,
Sans autre illusions.
Des mots révolutions.
Laissant trop de corruption.
Il y a les mots bleus,
Avec un goût de « trop peu «
Ces mots de nous deux.
Les yeux dans les yeux !

On les craint, souvent, ces mots !
Mais un sourire, c’est tellement beau.

Il y a, les mots du pâtre grec,
Et le mot de Sénèque.
Il y a les mots techniques
Et le mot qui tombe pic.
Il y a les mots bisous,
Les mots un peu saouls.
Il y a les mots d’ignorance
Des mots même de démence.

Ils nous surprennent, ces mots !
Mais un sourire, c’est tellement beau.

Il y a, les mots utiles,
Les mots futiles.
Il y a, les mots d’affaires,
Et les mots à faire.
Il y a les mots d’hier,
Le premier mot de Pierre.
Il y a, les mots de demain,
Les mots sans chemin.
Il y a le mot avis,
Tes mots pour la vie.
Il y a les mots inventaire,
Et les mots extraordinaires.

Il y a les mots !
Les vôtres,
Les autres,
Les tiens,
Les miens !
Enfin, tous ces mots faisant la compassion du monde !

Vincent

( Peinture  » les mots te cherchent  » Deborah CHOCK )