Étrange notion !

Il est, un moment, où se propose à notre réflexion,
Parfois, en confrontation, une étrange notion.

Le pardon !

Qu’il s’adresse à soi ou à autrui,
Une question se pose : quel pardon ?

L’absolution, où se mêle une indéfinissable indulgence,
Comme une ambiguïté menant à une forme d’approbation,
Est une attitude perfide, dessinant,
La certitude d’une continuité du mal fait à l’autre !

La rancune en devient perpétuelle,
Ouvrant la porte à la haine, à de nouvelles souffrances.
Beaucoup tombe dans ce piège,
Polluant leur libre arbitre, leur intime liberté.

L’acte du pardon doit donner la possibilité du changement.
Hors cela, les chemins ne sont que désespoir et erreurs.

L’indulgence, qui au travers du pardon, est donné
Aux fautes passées, ne peut se suffire à elle-même,,
Si elle ne s’accompagne pas d’une intime et réelle transformation.

Cette transformation est l’acte, permettant de ne pas se renouveler,
Dans le fautif, mais surtout prouver l’existence fondamentale
De la bonté de l’être !
C’est ainsi, que l’esprit apaisé, le sort de l’autre paraîtra essentiel
A notre épanouissement personnel.

Vincent