Questions .


Sur les traits d’un paysage,

J’y dépose mes couleurs,

Le rouge pour une fleur,

Le blanc pour un nuage…..


Faut il être barbouilleur,

Sur rideau refermé,

Y traduire comme un leurre,

Une image enchantée ?


Sur un chemin d’ennuis,

J’avançais par temps de pluie.

Au croisé des routes,

Je me plante en un doute !


Faut il être marin,

Et affronter chagrins,

Sur des mers un peu folles,

Un horizon sans paroles ?


J’entends le monde,

En souffrance à chaque seconde,

Comme un tic-tac familier,

Qu’importe les humiliés !


Faut il être empereur,

Prince ou mécréant,

Pour changer en bonheur,

Un clin d’œil du temps ?


Oh, pardon, je vous dérange !

Je retourne en silence,

Regarder ce curieux mélange,

D’illusions, d’intolérance !


Vincent