Dans son livre« Plaidoyer pour l’Altruisme » Matthieu Ricard rapporte , en deux lignes ou trois lignes cette histoire. J’ai voulu, en « brodant » modeste autour, vous la faire partager. Son enseignement est fort, comme un équilibre juste entre nos actes et la réalité. A nous d’en apprendre le sens profond en un silence réfléchi.




Un silence réfléchi.



Il était une contrée lointaine, au delà des montagnes enneigées, le pays des longues prairies. Le ciel parlait à la terre, le vent chantait chaque saison, il y avait là l’harmonie des couleurs et du temps. Un temps où l’homme considérait la vraie nature des choses, où chaque arbre, chaque animal était son égal, un grand père Navajos enseignait à son petit fils.


Assis à même le sol, il tournait les pages de son expérience, avec méthodes et réflexions. Chaque observation amenait une pensée juste, chaque recherche une compréhension juste. Ses mots étaient rares, mais choisis et sa voix douce forçait une écoute attentive. Les eaux calmes de la rivière entrainèrent , chacun en une méditation apaisée. Le plus jeune, les jambes en tailleur, les yeux fermés prit conscience de sa respiration , comme le parcours de la vie en son corps. Le vieux sage, quant à lui, humblement remerciait chaque pousse nouvelle, d’offrir au monde tant de beauté et de paix.


Un jeune loup vint s’abreuver, sur l’autre rive. En voyant cela, le vieux sage dit à son petit fils :


«  Tu as deux loups , qui combattent en toi! »


«  Comment cela peut être Grand-père et qui sont ces loups ?» répondit le plus jeune


« L’un est méchant, il n’est que haine, violence, méchanceté, jalousie, arrogance et avidité L’autre n’est que bonté, bienveillance,amour , humilité et pardon! »


« Mais lequel va remporter ce combat ,Grand-père ? » repris l’enfant


Le vieux sage se leva, prit sont bâton de marche et répondit :


«  Celui que tu nourris ! , n’oublie pas cette réponse mon fils, elle est la cause de bien des mérites, mais aussi de bien des souffrances ! »


Il reprirent leur chemin, dans un silence complice et réfléchi !



Philippe De Frémontpré

(au delà de l’innocence )