Puissé-je, de mille façons, être utile aux êtres qui peuplent cet espace,

Aussi longtemps qu’ils ne seront pas tous libérés de la souffrance.


Shantideva



Vers une autre réalité.



Quand l’apprenti est prêt, le maitre se présente.

Alors, les conversations s’enchantent,

De temps s’honore de ces silences,

De ces regards sans apparences.

Les mots s’échangent, se colorent, s’apprivoisent,

Comme, autant de soleils dans le coin de l’ardoise.



Quand l’apprenti est prêt, le maitre se présente.

Alors, une autre réalité s’invente.

Il n’est nul question d’acte servile,

De dévotion béate, d’étonnements imbéciles,

Mais de vérités intimes, de doutes permanents,

De la vrais nature des choses, de l’autre différent !



Quand l’apprenti est prêt, le maitre se présente.

Alors, en une marche lente,

Nait sous nos pas, la compassion,

La bienveillance, et l’attention.

Es minutes ont, alors, un sens,

Même, là où sourie l’ignorance !



Quand l’apprenti est prêt, le maitre se présente.

Alors, comme les lueurs du jour changeantes,

L’esprit se renouvelle entre humilité et liberté,

La bonté s’impose en toute vérité,

Naturellement, comme un besoin,

une considération, une écoute, un soin



garde toi bien de toutes certitudes,

Place ton cœur au dessus de tout

Ose ! Ose ! La compassion, l’amour altruiste

Dans tes pensées, dans tes mots, dans tes actes.

La vrais liberté, alors, prendra soin de toi



Philippe De Frémontpré

( Au delà de l’innocence)