Randonnée.


Je marche et contemple.

Là, un merle chapardeur,

Ici, de jeunes pousses,

Bravant l’aube naissante,

Pour aller plus haut.

L’air est frais sans excès,

laissant entrevoir une douceur lascive.

Une musique, en nature, apaisante

Où chaque chose est à sa place !


Je marche et contemple.

Là, le vent s’interroge,

Ici, le silence complice,

Dessine un chemin aisé,

Aux milles et une senteurs.

Au loin, une flute sans cadence,

Accompagne le bruissement des feuilles.

Dans le secret d’une futée,

Quelques notes se perdent,

Caressant une marmotte endormie,

Comme une tendresse particulière,

Où chaque chose est à sa place!


Je marche et contemple.

Là, une abeille laborieuse,

Ici, quelques arpents de terres,

Fraichement labourées,

Où des oiseaux affamés,

Picorent les mottes brunes.

La vie s’emploie, en sons multicolores,

Encore et encore, à être généreuse .

J’avance, j’avance toujours là

Où chaque chose est à sa place !


Je marche et contemple.

Là, une pensée de paix,

Ici, une bonté infinie.

Le temps apprend la patience,

Jamais, ne peut exister,

Il est, toujours, trop loin !

Il y a en solitude,

Plus qu’une conversation,

Une rencontre avec la vraie nature des choses,

Où une place préservée

Est un espace de compassion, d’altruisme ultime !


Philippe De Frémontpré

( Au delà de l’innocence )