Il n’est plus !

 

 

Que dire de ce temps, s’habillant de nos mots,

Dessinant l’émotion au fil d’un pinceau ? !

Que dire de ce temps, hésitant et fragile,

Osant la douce pensée en un refuge, une ile ? !

 

Il n’est plus !……….

Certains le cherchent, d’autres le vénèrent !

La conscience n’est point sur ces terres !

 

 

Que dire de ce regard, en brouillard de peine,

Basculant en horizon de haine ? !

Que dire de ce regard, aveuglé d’éphémères,

D’illusoires clartés, mortes –nées ? !

 

Il n’est plus !……….

Certains s’y perdent, s’y noient !

La compassion est au-delà de la foi !

 

 

Que dire de cet esprit, bouffi d’orgueilleuses envies,

Délaissant les mérites, pour d’impures jalousies ?

Que dire de cet esprit, égoïste à en maudire le bonheur,

Singeant la pitié, se grimant de fausses pâleurs ?

 

Il n’est plus !……….

Certains s’interprètent en beaux !

La connaissance n’est pas l’affaire des sots !

 

Aussi loin que porte le temps, le regard, l’esprit,

L’essence de nos expériences, de nos interprétations,

En l’espoir ou la peur sont réunis,

Nous enfermant dans de confuses questions !

 

Les réponses, alors, s’éloignent sans horizon.

Enchainés à de piteuses raisons,

Conscients ou non de nos comportements malsains,

Nous ne savons plus tendre la main !

 

Philippe De Frémontpré

( Au-delà de l’innocence )