L’équilibre !

 

Faut-il en parler comme une voie royale, où chaque pas s’harmonise sans heurts, emboitant le silence, celui de l’évidence ?

 

En parler, comme un vœu pieux que l’on ne peut ignorer, mais qui nous échappe, car on ne le cherche pas vraiment !

En parler et toujours ne rien faire, s’aventurer parfois et reculer toujours !

 

Notre intime, pour ne pas dire notre égo, nous dessine un déséquilibre confortable où chaque compromis tombe souvent dans le vide ! Pourtant, combien l’appelle Mon équilibre !

Oh! Il est bienveillant….à sa façon !  Oh ! Il est indulgent ……avec nos défauts ! Il est tant de choses que l’on  croit de bons sens ! Mais, ne règle aucun de NOS conflits et ne comble pas le fossé de nos incertitudes !

On s’investit, on s’indiscipline, on déconstruit notre belle vigilance à se creuser le front en se demandant pourquoi !

Un pourquoi, que l’on  connait, il est là près de nous ! Il sourit, arpente nos émotions mètres par mètres, repoussant la souffrance à une plaie ultérieure !

 

Des deux plateaux de la balance on choisit souvent le plus copieux, en se disant «  c’est si peu ! »

Ce peu…..un besoin, un désir, une peur, une haine soudaine ??? Qu’est-ce donc ? On ne sait pas très bien .On avance la main, on pose le pied en sachant pertinemment que le risque …..Que le risque est là !

 Puis vient l’excuse, ce « je ne l’ai pas fait exprès ! » En l’esprit alors, les mots se perdent, se replient, s’alourdissent !

 

Se révéler, s’apprendre au plus profond de soi n’est-ce pas ce trait d’union avec l’autre, ce petit plus qui osera l’équilibre