L’abandon ! Voilà, un mot terrifiant, n’est ce pas ?

Cette part de souffrance petite ou grande, qui bien souvent nous interdit toute pensée, tout acte !

Il est,pourtant dans nos vies, tant d’abandons  « insignifiants » ou disons-le, lâches et pervers que nous nous «  autorisons » par peurs diverses et variées !

C’est alors, que nous cherchons, en des ailleurs improbables , ce que nous avons en nous! Bien des exemples me viennent en tete, il me semble que la joie, en est vraiment l’embléme !

Donnons nous un instant pour observer tous ces moments de joie perdus pour de « nobles raisons » !……..

Apprendre l’abandon de soi ! Il n’est nul question en ces mots de reddition, de nier l’humain ou mème, allons plus loin, d’autodestruction ! Il s’agit, humblement, d’observer, d’apprendre, de comprendre cette nature de Bouddha qui sommeille en chacune et chacun d’entre nous !

Nous entendons, toutes et tous ce «  lâcher prise » teinté de bien des couleurs, mijoté à bien des sauces et nous essayons avec convictions d’être utile et peut-être même de nous être utile !

Mais, savons nous nous dévêtir avant cela, déshabiller notre regard et nos pensées et laisser être, enfin, notre vraie nature !??

Philippe De Frémontpré