Langage.

Avons-nous l’attention juste pour notre langage, ce ton, ces sons qui dévoilent nos pensées ?

Les mots s’additionnent, trop souvent, dans leurs virulences, pour cacher nos peurs par agressivité d’un ton irrespectueux. Nos peurs sont toutes ces émotions haine, jalousie,vanité, égoïsme, mensonges…..qui ,eux, parlent toujours forts,persuadés que nous sommes que le niveau sonore est gage d’affirmation de soi , et espérant , par la même être plus heureux !

Elias a ces mots :  » Plus tu parles fort, moins tu écoutes ! Plus le vent souffle fort, plus les craintes s’amoncellent. La brise chuchote, calme, apaise ! Ayons l’humilité de la brise, pour que nous puissions nous attarder un moment, sur l’instant juste, le ton juste, la compréhension juste ! « 

Philippe De Frémontpré

( Au delà de l’innocence)