Face à face !

La vie n’est-elle pas un long  face à face avec soi même ? Comment éviter ce conflit ? Comment être meilleur chaque jour en ce duel permanent ? 

Encore une fois, la vigilance, la discipline en la pratique peuvent être d’un grand secours. Nous prenons comme vérité que toute contrariété, divergence, compétition etc .. ne sont qu’un face à face avec l’autre. Cet autre qui perturbe notre vie, à qui l’on se compare sans cesse, bref qui semble être la source de nos souffrances petites ou grandes. Mais l’observation humble, impartiale, sage nous propose une autre vision !

Dans nos sociétés, où le culte de la souffrance est une institution, le coupable ne peut, en aucun cas être nous même ! Quand la réflexion s’absente, nous ne pouvons être que victime ! Hors, dans bien des cas, nos vanités, nos jalousies, nos haines sont le point de départ d’une vindicte qui ne nous apaise même pas !

l’attention nous fait défaut ! Le discernement juste nous fait défaut ! La pierre qui vous fait trébucher, n’a pas demandé à votre pied de la heurter !

Dans ce duel avec soi, il nous faut oser l’honnêteté absolue pour accepter deux choses. La première, de nous accueillir tel que nous sommes. La deuxième, d’assumer avec la force de la compassion pure que nos actes peuvent nous entraîner sur des chemins brumeux, chagrins,sinistres. Sans conscience, nos pensées, nos actes nous conduisent à la négation de nous même, de notre vraie nature ! Il importe, quelque soit la souffrance, d’être en observation de soi pour établir en l’instant l’équilibre de la réflexion et la sagesse de l’acte.

Philippe De Frémontpré

(Au delà de l’innocence)