Respiration.

Bien des pratiquants, dont je suis, découvrent avec une certaine surprise, la Paix engendrée par le souffle. Cet acte anodin presque invisible, humble en son utilité, silencieux en son absolue nécessite ! Il est, parfois , des présences ordinaires que l’on néglige, que l’on dédaigne.Dans son apparente mécanique, l’inspiration ne s’apprend plus, l’expiration ne comprend plus. On malmène ce souffle, l’encombre de fumées comme autant d’ignorances noircissant nos pensées.

Avons-nous, un instant, écouter notre souffle, porter cette vigilante attention au dedans et expulser l’éphémère au dehors ? La respiration est ce regard apaisé, apaisant sur la réalité. Oh ! Elle ne change rien ! Mais un éclairage serein apparaît ou la pensée, l’acte sont Évidence ! Apprendre le questionnement du dedans pour soulager le dehors. Être , simplement attentif à ce qui est !

La respiration est une lecture assagie de nos sensations, pénétrante en son expérience, ne niant rien de nos souffrances et de nos bonheurs. Prendre conscience de cela, c’est etre en la réalité ni plus, ni moins !

Les chemins de compassion et de bienveillance n’ont d’autres sources que ce souffle humble et sage nous permettant d’aller en la réalité en pensées , en actes vrais et justes !

Philippe De Frémontpré

( Au delà de l’innocence)