Réalité ?


« Ce n’est pas la réalité qui nous trouble, mais l’opinion que l’on s’en fait » Epictecte

Il nous est arrivé, à tous, de pointer l’horizon, un but à atteindre où simplement le jour qui se lève et d’y chercher une cause à notre mal être, à notre tristesse. Pourtant, à bien y regarder, les nuages, le soleil sont dans leurs quotidiens, les uns traçant, à notre regard, le début du ciel , la fin de la terre, ou pour les autres à être ce point au bout du chemin. Mais comment observons nous tout cela ?


Où plutôt, comment habillons nous tout cela ? La réalité ne souhaite qu’un regard attentif . Nous avons la « fâcheuse » habitude de la colorier de nos craintes , nos désirs , nos préjugés de toutes ces émotions qui , nous le croyons avec force, sont les reflets du monde. Ne s’agirait il pas, de « notre monde » ? Comme sur une étagère à confitures, nous étiquetons, les pots à notre convenance. Cela est bien plus commode, n’est ce pas ? Travestir la réalité pour le confort d’y trouver , en dehors de nous mêmes, les causes de nos regrets , de nos souffrances.


La satisfaction qui en résulte est de courte durée. La peinture s’écaille, le mur de nos certitudes se craquelle ici ou là ! Nous bâtissons trop de châteaux de sable , qui à la première vague disparaissent……Nous faisons, bien souvent abstraction de l’observation, de la réflexion, négligeant l’environnement, les circonstances et les conséquences. La réalité souffre de nos égoïsmes, de ce « bien penser » ordinaire qui s’absout de toutes contraintes de tous regards de l’autre !


Ne fermons nous pas la porte à l’humain ?

 

Cette réalité, qu’avec tant de couleurs, tant de tours et de détours nous essayons de fuir, nous en sommes les fabricants. Nos défections quotidiennes, nos indécences envers l’autre sont autant d’horizons qu’il nous faut cachés………Depuis la nuit des temps nous sommes les producteurs et acteurs de nos propres souffrances et nous dépensons une énergie folle à vouloir n’être que des spectateurs offensés !

 

Si nous devons être des passionnés, soyons des passionnés de la Vie et j’ajouterai même avec excès ! Bâtissons notre réalité pour l’autre et à cause de son bonheur !

 

Philippe De Frémontpré
( A respirer la Vie )