Dans mon silence, Madame,
Où, à chaque instant, les secondes me blâment,
Se dessinent, en un trait, sans détour,
Votre regard innocent au levé du jour !

Il me plaît, Madame,
Et c’est là, une étrange gamme,
D’y entendre votre douce voix,
Sur une portée,où résonne la joie !

Oh ! Madame !
Que n’ai je, plus encore de flammes
Pour oser votre peau,
A vous paraître sot !

Quand au temps, Madame,
En une pluie d’automne, il clame
Cette demande de pardon,
Mais pourquoi, se met-il à la raison ?

Je ferme les yeux , Madame,
N’y voyez-là, aucun drame
Je ferme les yeux, je vous respire
Et en vos rêves me laisse conduire !

Philippe De Frémontpré
( Poésies)