Sénèque a eu ces mots : « il faut toute une vie pour apprendre à vivre ! »

Si l’on cherche à décortiquer cette phrase, on peut , à mon sens, y voir deux ou trois choses.

« …toute une vie.. » Ce n’est pas une notion de temps comme nous l’entendons, mais plutôt un regard, une observation patiente sur nous même, les autres , notre environnement. La patience est source d’approfondissement, de compassion.elle prête une oreille attentive à l’impartialité, à ceci mais aussi à cela, l’esprit ouvert !

« ….pour apprendre… » ! L’apprentissage n’est pas une accumulation de formules, d’événements que l’on range soigneusement pour ne plus s’en servir. L’apprentissage est un renouvellement permanent où chaque pensée, chaque acte n’est qu’une réponse partielle qu’il nous faut, assurément compléter ! Figer, une émotion, un sentiment, une pensée en une certitude indestructible, c’est fermer les yeux , son esprit à l’instant d’après ! C’est s’arrêter au commencement !

« ….la Vie… ! » Est elle ce grand foutoir où de peur de ne pas la vivre on s’interdit de l’apprendre ?

Philippe De Frémontpré
( Méditations )