» Le souffle du silence, l’observation de cette inspiration et
expiration sera toujours plus beau que ce que tu pourrais en dire ! » .
Voici, mon interprétation d’un très vieux proverbe chinois, qui tente à
démontrer les vertus du silence. ( Elias extrait d’un entretien )

Dans nos sociétés où l’invective
est un spectacle, l’injure une nécessité pour exister, la délation un
sport , parfois , ne serions nous pas inspirer de prêter attention
aux silences avec humilité ? Ils ne sont pas des « non-actions » bien
au contraire, ils sont le trait, parfois maladroit, dessinant avec
compassion et impartialité l’acte juste ! Ils sont les couleurs d’un
rire, du don de soi pour l’autre et à cause de l’autre !

Philippe De Frémontpré
( Méditations)