D’autres mots pour offrir notre joie !

Chaque jour, nous croisons des personnes de biens des horizons, nous partageons avec eux des avis, des opinions auxquels nous pouvons adhérer ou pas . Ce qui est curieux, à notre époque, et ce qui m’inquiète, c’est cette faculté, non pas d’argumenter, mais d’insulter quand un désaccord ce fait. C’est difficile à comprendre ! On n’aime pas, on insulte, on est pas d’accord, on insulte ! L’insulte est devenue, une mode de sélection, c’est à dire : «  il est moche , mal fringué donc un c… ! » Pourquoi chercher à le connaitre, à partager, à discuter ? Le verdict est tombé !

En fait en écrivant, je me dis que nous sommes dans la société du verdict. Nous glanons, une information ou deux, généralement partielles où partiales et voilà , le marteau tombe : Coupable ! De quoi ? on ne sait pas trop au plus profond de nous même, car bien souvent nous en faisons une habitude !

« Comme le soleil qui brille également sur les bons et sur les méchants, l’impartialité permet d’étendre à tous les êtres sans distinction l’amour altruiste, la compassion et la joie que nous nous devons de cultivér » Matthieu Ricard

J’ajouterai les mots de sa Sainteté le Dalai-Lama

« Pourquoi sacrifier vos mérites, votre réputation et vos bonnes qualités en vous fâchant ? Pourquoi abandonner , précisément, ce qui fait votre richesse et vaut le respect !  Pourquoi se sentir heureux quand l’ennemi est misérable ? Votre simple vœu qu’il soit malheureux ne lui fait aucun mal »

Ces insultes et autres moqueries nous apportent ils force et santé , donnent ils à l’humaniste joyeux de belles couleurs ? A chacune et chacun d’entre nous, y compris moi-même, de répondre en nos cœurs à cette question !

Philippe De Frémontpré