Erasme.

Permettez moi, d’emprunter et de revisiter une pensée d’Érasme.

Nous percevons dans nos quotidiens , surtout en cette période quelque peu chaotique un déchainement de passions, plus ou moins légitimes, plus ou moins argumentées, mues , parfois par d’étranges émotions. Tout cela agite nos corps dans toutes les directions et désoriente nos sens . Mais le plus à plaindre, dans cette histoire, est notre esprit, il galère !

Pourquoi, me direz vous ? Si j’osai……allons-y , je dirai que la partie est inégale ! La raison qui nous mène, généralement sur les chemins vertigineux de l’observation, sur les pentes abruptes de la réflexion, vers le calme des plages de l’apprentissage, de la compréhension, est mise à mal par l’instantané, la ou les peurs,l’irréfléchi, l’irrationnel.Très isolée, elle souffre de l’absence chronique de ce que l’on appelle communément L’équilibre , ou tout de moins d’un manque d’équilibre! Toute cela ayant pour résultat qu’elle part perdante !

« je prends le temps » est devenu, presque un gros mot ! Nous réagissons comme cette personne , recevant une part de gâteau, estimant qu’elle trop petite, il s’époumone aboie, succombe à la colère, s’ouvre à l’injure , claque la porte et s’en va !

Que reste t il de cet événement , un morceau de gâteau qui est un morceau de gâteau. De la moquerie, de la souffrance !

Les mots et les actes ont un sens. Si, ils laissent le champ libre au déséquilibre, à la partialité , ils blessent inéluctablement et s’exilent ,eux mêmes, de la noble compréhension, de l’acte juste ! Si, ils ont le courage de l’équilibre, de l’impartialité , ils auront autant de portée bienveillante qu’un rayon de soleil réchauffant le cœur des hommes, autant de bonheur que le sourire d’un enfant.Quand à l’acte, il n’en sera que plus humble, authentique et portera de nombreux fruits.

Dans un monde , où le concret, le matériel revêt une importance, parfois, démentielle, mon propos apparaitra naïf ou venu tout droit du pays de Bisounours, certes ! Mais quand est il au fond de votre cœur ? Quand est il de votre ambition pour la Vie ? Tout cela ne mérite t il pas un juste équilibre ?

Philippe De Frémontpré