Un chemin en conséquences.

En ce monde, ou trop souvent, nous cherchons à être autre chose.
En ce monde ou, l’autre a la place que l’on veut bien de ne pas lui laisser.
En ce monde ou des enfants tuent d’autres enfants.
En ce monde, qui se meurt en toute indifférence.

Reste la liberté !

Mais combien d’entre nous l’écoute ?
Mais combien d’entre nous la comprennent ?

Liberté !
Un mot de toutes les couleurs,
De toutes les saveurs.
Une émotion, une chanson,
Que l’on aime loin du canon.

Liberté !
Un chemin en conséquences,
Ou nos choix guident nos errances.
Je t’ai oublié sur le trottoir,
Une nuit sans espoir,

Pourquoi, les hommes ne te comprennent pas ?
Pourquoi, les hommes ne t’écoutent pas ?

Liberté !
Tu n’existes que pour l’autre !
Tu survies à cause de l’autre !
Qui ne peut être que toi !
Qui ne peut être que moi !

Liberté !
Ton âme vibre au son des mots.
Ceux qui pleurent au cachot,
Ceux du bout de l’indifférence,
Ceux qui hurlent leurs souffrances.

Pourquoi, les hommes ne te comprennent pas ?
Pourquoi, les hommes ne t’écoutent pas ?

Liberté !
Tu as tous les costumes,
Habillée de soleil ou de brumes.
Les hommes te vénèrent,
Mais haïssent leurs pères.

Liberté !
Certains t’accusent,
D’autres te récusent.
En ton nom, trop de révolutions,
Pour bien peu de compassion.

Liberté !
Abandonne les hommes,
Laisse les à leurs Madones.
Ils n’en valent pas la peine,
Ils ne comprennent rien à ta peine !

Liberté !
Apprend moi la sagesse,
Celle qui efface les détresses.
Apprend moi à te vivre !
Au risque d’être LIBRE !

Vincent


( peinture Karine BRAILLY)