Mon au-delà du ciel !

Je n’ai pas de repos,
Je n’ai pas de ciel beau !
Les nuages, en mon cœur,
S’amoncèle sans douceur.
Sans amour, sans fortune,
Je traine les bars perdus,
Par une nuit sans lune,
Jusqu’à mon âme trop bu !

Pourquoi, m’as-tu lâché la main,
Dessiné un jour sans demain ?
Tu es la pire des maitresses
Tu ris de mes faiblesses,
A chaque mot d’amour,
Qui loin de moi va faire un tour !

Mes émotions se fanent,
Au fil du temps passé.
Mes rêves sont en panne,
Sur ce papier griffonné.
Au dessus des maisons grises,
Le soleil cherche un horizon.
Mes pensées insoumises,
Fatiguées de trop de pardon,
Abandonnent mon chemin,
Et voguent vers d’autres destins.

Que n’ai-je redouté
Ton regard perdu,
Petite fille des rues,
En ce jour de printemps !
Que n’ai-je redouté
Ton sourire d’enfant,
Dans ce corps de femme,
Envoutant comme un drame !

Je ferme une vie,
Sans crainte de l’oubli.
J’ouvre mes peurs,
Sans crainte du bonheur.
Aux bords de tes yeux est mon essentiel,
Mon jardin secret, mon au-delà du ciel !

Vincent